Invitation – Visites de chantiers du patrimoine en Bouriane, le jeudi 15 septembre 2016

A quelques jours des journées européennes du patrimoine, Serge Rigal, président du Département du Lot, visitera deux chantiers concernant les monuments historiques, le jeudi 15 septembre 2016.

  • ·         14 h 30 : à Montcléra, le château nécessite une réfection des couvertures en ardoises et charpentes des tours rondes et du corps de logis, pour près de 150 000 € TTC de travaux.
  • ·         16 h 30 : à Léobard, la communauté de communes Cazals-Salviac a engagé depuis plusieurs années un lourd programme de restauration de l’Abbaye-Nouvelle et achève à l’automne 2016 la restauration des salles basses du monument pour un coût dépassant 375 000 € TTC.

Le patrimoine, un précieux héritage
Alors que d’autres collectivités départementales en France se désengagent de ce domaine, laissant l’État seul face à des propriétaires de plus en plus démunis, le Département du Lot ré-affirme aujourd’hui la nécessité d’investir dans la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine.
Le patrimoine est affaire de tous : il a besoin de notre soutien pour que les générations futures puissent continuer à profiter du cadre de vie exceptionnel qu’est le Lot. Cela participe à l’attractivité du territoire : ces édifices sont l’image de marque du département, ils constituent un atout culturel et touristique, et font vivre une partie de la population, que ce soient les hôteliers et restaurateurs ou les entreprises chargées de leur restauration.
Quoi de neuf pour le patrimoine lotois ? Un guichet unique et plus d’1 millions d’euros par an
Le Département du Lot a été le seul Département en France à avoir expérimenté une décentralisation des crédits dans ce domaine, en gérant les fonds du Ministère de la Culture destinés aux Monuments historiques.
Une nouvelle convention a été signée le 20 juin dernier entre l’État et le Département pour les trois années qui viennent, de 2016 à 2018.
Ce dispositif garantit la simplicité d’un guichet unique et un niveau d’investissement important pour le patrimoine protégé : les aides attribuées pour les collectivités et propriétaires privés peuvent atteindre jusqu’à 80% du coût des travaux.
Jusqu’en 2018, plus d’1 million d’euros seront ainsi apportés chaque année en faveur d’une soixantaine de chantiers, dont près de 300 000 € de crédits mobilisés par le Département du Lot sur ses fonds propres.

Précédent

17 et 18 septembre, rendez-vous à Villesèque et Trébaïx

Suivant

Le patrimoine bâti du hameau de Pech Farrat (Gramat) en grand danger

  1. ROUBERT Jean-Jacques

    La restauration de l’Abbye Nouvelle ne semble pas emporter l’approbation des habitants du village qui découvrent les imperfections de ce projet notamment dans celui des salles basses.
    Parfois la sagesse populaire l’emporte sur les certitudes techniques.
    Pour plus de précisions se renseigner auprès des citoyens qui n’ont pas la langue de bois.
    Si au siècle dernier l’abbye servait de carrière pour l’enrichissement de certains notables, aujourd’hui d’autres procédés sont utilisés pour des résultats analogues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén