« ​Passants prenez garde, ne laissez rien traîner, de vos jours en miettes, de vos passés décomposés, peut-être même de vos rognures d’ongles, Odile pourrait bien faire des lendemains qui chantent, un oiseau sur la branche et Gigi l’Amoroso, yeux de velours et gueule d’amour.

C’est que la dame a l’imagination féconde et cultive son monde sur les tas de fumier…. »

Tout un programme ! et nous ne pouvons que relayer l’invitation d’Elodie Chosson, initiatrice de WAM créateurs

C’est à voir du 19 septembre au 5 octobre au 165, rue de la Barre à Cahors  + d’informations en cliquant ce lien